Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2016

Je vieillis donc je vis.

Hier, j'ai pris une année comme on dit !

J'ai toujours conscience que vieillir est une chance mais désormais, j'en ai pleine conscience.

Hier, au repas entre collègues, je n'avais pas prévu de dire que c'était mon anniversaire car je ne connais pas bien encore tout ce monde mais une collègue fêtait le sien , j'ai donc osé dire que c'était le mien. ( même si la collègue avait emmené un dessert et pas moi !)

Du coup, une discussion sur la prise d'âge et nos âges respectifs avec....quelques remarques de certaines sur le fait de vieillir qui ne plait pas trop. Je n'ai pu m'empêcher de dire que si on vieillit c'est que l'on vit et que mieux vaut fêter une nouvelle dizaine ou une nouvelle année que de mourir jeune injustement. L'une des collègues savait pour mon amie, je ne sais comment, je ne lui ai pas demandé et elle a donc évoqué son nom, sa maladie.

Cela m'a tellement attristée. Je n'ai rien ajoutée, aucune remarque, aucun détail sur mon histoire amicale mais juste repréciser, "tu vois, c'est mieux de prendre de l'âge" et j'ai vite dévié la conversation.

Ce matin, comme tous les matins, j'ai conscience de cette chance de souffler ses bougies, de recevoir des messages.

Je vieillis donc je vis.

En vieillissant, l'émotion m'étreint aussi plus facilement.

Alors, vieillissons et vivons !

20/09/2016

Par où commencer ?

J'ai envie d'écrire mais vraiment je ne sais pas par quoi commencer tant les réflexions et les ressentis sont nombreux.

Je veux écrire sur mes quatre écoles...il faudrait que je fasse un article par école avec le positif, le négatif, le vécu dans ces quatre lieux si différents au final !

Je veux écrire sur mes états d'âme quant à ce changement de poste, pas de regrets et une analyse assez fine de ce qui me convient très bien, de ce qui me coûte un peu.

Je veux écrire sur la vie de famille si changeante...heureusement la colonne vertébrale est toujours là, un mari, des parents, des enfants mais....que de sentiments se bousculent en moi. En tout cas, depuis deux jours, la vie à trois est particulièrement calme..apaisante ? angoissante ? palpitante ?

Je veux écrire sur l'amitié. Des retrouvailles samedi soir dernier avec une amie de longue date perdue de vue depuis plusieurs années, les amis fidèles, les amis qu'on ne voit pas assez, les amis qui envoient des messages, mon amie qui me manque tant.

Je veux écrire mais je ne sais vraiment pas par où commencer alors je me dis que c'est parce que j'ai besoin d'écouter encore mon silence toute seule dans mon coin et qu'après, peut-être, je saurai quel morceau de vie je choisis de rendre audible ou lu.

Je veux écrire que je dors bien malgré tous les bouleversements du moment, cela m'étonne sans m'étonner car je crois vraiment que j'ai fait les bons choix concernant pas mal de choses et cela a une incidence réelle sur mon sommeil.

Dommage que je continue à prendre du poids car je me sens plus légère, comme quoi, le corps et l'esprit ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde....mais pour évoquer cela, il me faudra bien finir par choisir par quoi je vais donc commencer à réécrire vraiment !!!!

12/09/2016

Les boucles.

Pas de cours d'écriture cursive en perspective mais une petite réflexion sur les boucles éternelles de la vie.

J'en ai déjà parlé mais je ne retrouve plus l'article...j'aime les boucles qui se bouclent, se débouclent, s'entremêlent, font des noeuds puis se redéfont facilement...

Hier, j'ai bouclé une boucle...

Car je n'avais pas tout dit mais....là où s'installe mon fils dans les locaux de la paroisse et bien ce sont les anciens bureaux de ma maman et de sa super collègue, notre tendre amie soeur M.

Cela a été transformé en un petit logement sous les combles il y a quelques années.

Hier, en montant les deux étages avec le super escalier en colimaçon digne de ce nom, en arrivant sur le grand pallier, en ouvrant la porte du bureau de ma mère, que d'émotions...

J'ai monté ces marches tant de fois pour aller la voir...pour aller chercher des papiers quand j'étais investie dans la paroisse, pour aller papoter et pour aller lui annoncer que j'attendais des triplés !

Oui ce fut dans ce bureau, actuellement le salon/cuisine de mon fils que j'ai vécu ces émotions...

Alors forcément, même si hier, la séance ménage fut intense car l'appartement était très sale, pas entretenu, et qu'il y fait très chaud car sous les toits...mon coeur était tout chamboulé.

La vie réserve de belles boucles.

Mon fils a conscience de la symbolique, surtout que sa mamy et son papy l'ont bien aidé dans son installation.

On a noué une boucle et d'autres vont se nouer.

Mon fils aura alors ses souvenirs à lui dans ce bâtiment, après le vécu de sa mamy et de sa maman au sein de ces murs. ( mamy y vit encore de nombreux moments puisqu'il y a tous les autres locaux de la paroisse où elle y fait du bénévolat avec papy) D'ailleurs, notre lulu sera de service auprès des demandeurs d'asile quand il sera là le lundi midi.

Et sinon, chère soeur M., vous qui avez passé tant d'heures dans ces deux bureaux, vous souvenez-vous du nom des deux salles qui servaient donc de bureau à vous et maman ? Car un coup de peinture a été mis dessus la porte d'entrée mais on devine encore les noms...bibliques bien sûr !!!

Que mon fils soit protégé par la boucle divine !!!!