Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2018

Etudiante.

Ce matin, j'avais rendez-vous pour la finalisation de mon inscription administrative à l'université de Bourgogne.

Me voilà à 8h30 en train de chercher la Maison de L'université, à déambuler sur la campus, à l'air frais d'un beau matin de septembre et tellement heureuse de démarrer quelque chose de nouveau.

Un salarié spécialisé dans les étudiants en formation professionnelle m'a donné tous les renseignements utiles, m'a aidée à remplir mon dossier ( car celui-ci est fait pour un étudiant qui vient d'avoir son bac!)et m'a orientée vers un autre bâtiment à la recherche de mon diplôme de licence. Ayant obtenu ma licence en 1994, il faut aller aux archives car cela a été informatisé en 1995 !!! La demande est en cours et déjà demain je dois aller chercher une attestation de réussite de ma licence.

Je suis repartie du campus en ayant la grande envie d'y revenir, de me fondre dans la masse étudiante, de rencontrer de nouvelles personnes, d'apprendre de nouvelles choses.

L'un de mes fils va être content, je vais bien avoir une carte étudiante ( et c'est que j'ai payé mon inscription ce matin trop fière !) et je pourrai donc déjeuner au restaurant universitaire avec lui ! Hâte !

Désormais, je dois quand même me concentrer sur ma rentrée de prof, jeudi matin, je retrouve des élèves, je suis peu enthousiaste car je vois bien que j'ai vraiment envie d'autre chose. Mais je vais prendre le temps de faire connaissance avec mes nouveaux élèves de fin de semaine, me plonger dans les projets décidés avec les collègues et cela devrait aller.

Etudiante...

C'est fou comme les étapes de la vie font des clins d'oeil imprévus, il y a 25 ans, je ne rêvais que d'entrer dans a vie active, ne plus subir les cours, les examens, les recherches et là je rêve de retourner étudier.

En fait, je crois que je suis intimement convaincue que c'est beau d'apprendre, mais du côté de celle qui apprend de son professeur.

Garder le plaisir d'apprendre aux autres tout en apprenant soi-même grâce aux autres, un sacré challenge pour l'étudiante  mi-salariée que je deviens.

Bientôt je dirai..."j'peux pas venir, je dois réviser ou j'ai mon mémoire à terminer !"

03/09/2018

Une rentrée sans rentrées.

En ce jour sacré des enseignants et des écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, je vis une rentré sans rentrées et comme disent les jeunes, c'est le kiff !

L'enseignante de la maison ne sera plus en classe les lundi et mardi et comme la formation ne débute que début octobre, même s'il y a des démarches à faire, aujourd'hui, Rien.

Je me suis levée à l'heure à laquelle j'arrive d'habitude à l'école un jour de rentrée et j'ai vraiment apprécié de ne pas ressentir ce stress, cette appréhension, cette reconnexion avec les élèves et la parents de façon un peu artificielle.

Mes grands, après 48 heures passées chez nous et des discussions intenses de leur périple malgache, sont repartis hier soir.

La grande parisienne a dû faire ses premiers pas en entreprise ce matin mais bon pas besoin que maman lui tienne la main.

L'étudiant historien reprend la fac cet après-midi mais sans maman aussi.

L'étudiant musicologue ne reprend que dans une semaine sans maman aussi.

Notre petite danseuse entrant en 3ème ne reprend les cours que demain matin, nous l'accompagnons dans l'après-midi à Chalon chez sa famille d'accueil. Elle fera sa rentrée demain sans la main de maman.

Chéri encore en vacances une semaines n'a pas de rentrée non plus et il apprécie car à la télé la première semaine de septembre est toujours très très chargée en nouveautés et changements devant être prêts pour hier comme on dit !

Donc voilà une rentrée sans rentrées bien appréciée.

Quand je pense à tous ces matins de rentrée des classes et pour moi et pour mes enfants et pour mes élèves et pour mon mari qui devait gérer tout un tas de choses ce jour-là.

La roue tourne.

Qui sait si un jour je ne ferai plus du tout de rentrée scolaire.

En tout cas, je savoure ce jour.

Une rentrée sans rentrées signifie aussi ce soir une maison sans enfants.

C'est la vie.

30/08/2018

Les bons moments.

Voilà une dizaine de jours que nous enchainons les bons moments simples de la vie.

Depuis mercredi dernier, chaque jour a eu son ou ses bons moments.

Cela a commencé par une belle soirée amicale sur la terrasse de la maison, le plaisir de préparer la table, le diner, de recevoir, de discuter, de rire, d'être léger tout en construisant des moments amicaux importants.

Puis il y a eu un déjeuner avec deux salariés des scouts qui sont nos encadrants de notre nouvelle mission de délégué territorial de Bourgogne Nord, échanges passionnants, conseils bienvenus, rencontre de personnes engagées et motivées, un bonheur.

Samedi, ce fut une après-midi filles en ville, grand-mère, mère, fille, 3 générations qui déambulent dans la ville, se posent à une terrasse, papotent, se confient et rient. Puis nous avons rejoint nos chéris ( pour les plus âgés, la petite de 14 ans étant encore célibataire !) pour nous rendre à la messe pour notre amie. Malgré la grande tristesse au fond de mon coeur, cela m'a apaisée de partager ce moment avec ma famille et sa famille. Promis, monsieur Ch., votre article dédicacé arrive vite...j'ai déjà mon idée !

A cela a suivi une journée dominicale super tranquille et cocooning, tout le nécessaire de la famille idéale ! ( enfin chéri s'est quand même mis à ses travaux car sinon il a l'impression de perdre son temps !)

De bons moments ont alors commencé cette semaine...

Retourner à l'école lundi, revoir les collègues, discuter et travailler ensemble dans le calme de classes encore silencieuses.

Partager les repas en famille tous les trois et prendre le temps de discuter.

Un autre moment que je qualifie de bon va vous surprendre, mardi matin, je me suis rendue aux obsèques du papa d'un ami ( notre aumônier de groupe scout qui est un grand ami) et donc, alors que je ne connaissais pas ce monsieur de 94 ans qui quittait notre monde terrestre, ce fut un moment tellement émouvant, intence, riche humainement. Cet homme a eu une vie tournée vers les autres, tant en famille, au travail, qu'en engagement bénévole. Le témoignage de ses nombreux petits enfants( et autres témoignages) furent d'une justesse et d'une sincérité très communicatives. Je suis sortie en me disant " quel homme ce Pierre" et je l'ai dit à son fils d'ailleurs...

Totalement plus frivole, s'en est suivie,une après-midi ciné, pop corn, courses de rentrée ( vous savez le passage à Décathlon pour racheter les baskets qui ne vont plus à la taille des pieds grandis et autres accessoires !)avec ma dernière fille, c'était juste top !

Hier soir, beaucoup de monde à la maison puisque nous avions invité les collègues des deux écoles où je travaillerai l'an prochain...superbe soirée, les adultes ont passé un moment très agréable et ont continué d'apprendre à se connaitre, les enfants/ados qui ne se connaissaient pas tous ont été top...de 4 à 15 ans, tout le monde s'est retrouvé sur le trampoline, la balançoire puis pour une méga construction de kapla avant des parties endiablées de Wii. de beaux partages entre nous tous, nous avions du mal à nous quitter.

Ce soir, réunion scoute à la maison de l'équipe pilote du territoire autour d'un bon repas et d'un bon vin bien sûr ! ( l'un des membres de cette équipe a une entreprise de négociants de vins alors à chaque fois nous sommes bien servis) Démarrage de notre mission, cette semaine nous avons eu beaucoup de coups de fil pour mettre en place certaines choses, ça y est , notre nouvelle action bénévole est en route et je suis tellement contente que nous soyons engagés tous les deux, moi et chéri, à égalité dans la mission.

A cela, il y eu aussi un appel des PEP suite à mon courrier pour ma recherche de stage...la reprise de contact avec la fac, bref là aussi, je les qualifie de bons moments même si beaucoup d'inconnu demeure quant à cette formation qui va débuter, ce stage, ce mémoire...

Bien évidemment, dans les bons moments, il y a les petits échanges de ces derniers jours avec nos grands, ils prennent l'avion dans quelques heures et après 2 escales et deux autres avions, ils seront demain à 20h sur Paris...puis vers 1h du mat chez nous.

Ce sera le bon moment le plus fort de cette fin de semaine.

Profitons des bons moments.